About making an artist teddy bear...

To create an artist teddy bear, it's necessary not to be afraid of long working-few effects and to use materials hard to find, expensive to buy... ...

First of all, design the pattern. Any few millimetres here or there, and the shape of the teddy bear will get completly different!

When my pattern appears to be ready and good, I make a prototype. For it, I use only cheap fabric. Mohair is so expensive, no possibility to risk to do wrong! Once the protoype is done (cut, sewn, filled), seeing the result, I may make some litlle changes to the pattern: in order to stress one or another specific feature of the bear (a bigger hump for instance).

It may occurs the prototype is so bad that everything has to be done again! Right from the design of the pattern.

The prototype is not intended to be collected, so it is not finished: no ears, no nose, no pawpads or no eyes sometimes ! Add that to shaky pattern and you'll get very strange results... Look the picture! Poor monstruous prototypes!

 

 

 

 

Pattern and prototype successful, it's time to choose the best mohair. The shapes of the pattern are cut in the precious fabric; a hard bargain for scissors always try to damage the hairs! Below, you can see to types of mohair: one is very dense, with rather long hairs; the other is a sparse one.

 




c

 

Sur la photo ci-dessous, vous pouvez voir différents types de rembourrage: à base de fibres de coton, du kapok, de l'imitation kapok, de la ouate synthétique Glorex... J'utilise le plus souvent cette dernière: elle se travaille bien et vieillit bien, c'est-à-dire qu'elle ne s'émiette pas et ne perd pas de son volume. Il en existe de deux types, à choisir selon la taille de l'ours. Le rembourrage est une étape difficile et décisive pour la réussite de l'ours. Parfois, certaines parties de son corps sont rembourrés avec différentes matières, pour créer certains effets de poids, de souplesse... La tête doit toujours être très fermement rembourrée, pour conserver son expression. Il peut être agréable au toucher que le corps de l'ours soit plus mou. On peut également utiliser des billes en plastiques, mais je trouve que le résultat n'est pas toujours très heureux, notamment au niveau des bras: les billes descendent (attraction terrestre oblige) et du coup les épaules de l'ours disparaissent! Je n'aime pas trop non plus le toucher que cela procure.

La paille de bois est un incontournable dans le rembourrage du teddy bear. Mais ce n'est pas très pratique pour les ours de petite taille et cela a tendance à s'affaisser avec le temps.

 



 

Pour broder la truffe et les griffes, du fil en coton mouliné, en général noir.

 



HomeTeddy bears to adoptTeddy bears who have found a warm homeInfos